Con comme un Pokémon

Petite improvisation poétique de fin d’année scolaire dédiée à ma collègue Geneviève alias « Piñata », inspirée par une sortie d’école mouvementée… à cause de cartes Pokémon !
Attrapez-les tous !

Attrapez-les tous !

Quand l’homme s’est planté là dans le hall de l’école
Y’avait de quoi l’coffrer pour délit de sale gueule
Sa coupe de para et son r’gard de merlan
J’ai senti dès l’entame un gars… intelligent

Il part dans son délire face à la directrice :
« Mon fils a d’gros problèmes avec l’institutrice ! »
C’est que la méchante dame – dans le mille je vous l’donne
A dû lui confisquer ses cartes Pokémon…

L'objet du délit...

L’objet du délit…

Ben oui c’est interdit, parce qu’ça fait des histoires
A cause de Pikachu y’a des tas de bagarres
Alors plus de cadeaux c’est dans le règlement
Lu-approuvé-signé par chacun des parents

Mais lui dit qu’il s’en fout, réclame encore son bien
Continue son esclandre devant tous les gamins
Comprend pas que les cartes sont parties en fumée
Et qu’y’a qu’à la décharge qu’il peut les retrouver…

On essaye bien pourtant de lui dire poliment
Qu’il se ridiculise et qu’il perd son temps,
Borné le gars insiste comme une grosse andouille…
L’abruti reste là à nous casser les couilles

Le jour de la sortie devait être émouvant
Mots gentils, p’tits cadeaux de la part des parents
Mais au lieu de sourire « Piñata » a pleuré
A cause d’un très gros con buté, bête et méchant

C’est très dommage pour lui j’aime pas les gens obtus
Pour finir on a dû lui mettre les flics au cul
Ah qu’elle était bizarre cette sortie d’école
Je crois qu’ça méritait bien un petit coup d’gueule !

Cy-real, 6 juillet 2001

Mort à Pikachu !

Mort à Pikachu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*