Faut aller bosser…

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

V’là huit heures… sur mon oreiller
Y’a mes rêves du soir qui se sont froissés
V’là huit heures il faut se réveiller
Dire qu’il va encore falloir aller bosser
J’pourrais jamais sortir d’mon pieu
J’ai comme une envie d’bâiller au fond des yeux
Si l’réveil avait pas sonné,
A c’t’heure-ci, j’s’rais pt’être encore en train d’rêver…
(Francis Lalanne)

reveil-difficile-754x400Voilà, demain c’est la rentrée et j’espère que les mômes auront plus envie que moi de retrouver l’école sinon ça va être l’horreur en classe ! Je vais bien avoir besoin d’eux et de leurs sourires pour me remettre dans le bain, parce que le moins qu’on puisse dire c’est que je ne nage pas dans l’enthousiasme au moment de retourner bosser. Surtout que je viens de passer des vacances extraordinaires, à pas toucher terre une seconde, la période des fêtes ayant plutôt bien porté son nom….

On n’a jamais autant besoin de vacances que lorsqu’on en revient… (Ann Landers)

Paradoxe : j’ai la chance de faire un métier que j’ai choisi, que j’aime et dans lequel j’ai très souvent l’occasion de m’éclater. Malheureusement, je dois avouer que ça reste encore… un boulot, le truc que je fais avant tout pour gagner ma croûte. « On fait les choses parce qu’elles s’imposent… » (Obispo). Être instit’ c’est un métier passionnant, vraiment passionnant… mais c’est plus mon métier que ma passion ! J’y vais d’abord pour avoir un salaire (quoi c’est matérialiste ?), et je ne crois pas que si on me proposait la même somme sans rien faire j’irai à l’école pour le seul plaisir de voir les enfants !…

Moi ce que j’aime par dessus-tout, c’est disposer librement de mon temps. Et je l’avoue sans honte, ce que je préfère dans le boulot d’instit’, ce sont les vacances ! C’est ça la vraie vie, être libre, être soi…

Pour terminer, deux petites réflexions comico-profondes que j’aime bien :

L’homme n’est pas fait pour travailler, et la preuve c’est que ça le fatigue. (Voltaire)

Si le travail c’est la santé, à quoi sert la médecine du travail ? (Almanach de l’os a moelle)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*