Emmenez-moi !…

Sale période : à mi-chemin entre mon dernier voyage au Sénégal et mon prochain départ pour une destination non-définie, j’ai le blues du voyageur qui reste à quai en regardant partir les autres… Un coup de blues en musique, à chanter sur l’air de la chanson d’Aznavour « emmenez-moi » !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

blues-deprime-hiverC’est l’hiver et le blues du voyage
Me tombe sur le dos
J’ai envie de refaire mes bagages
De prendre le métro
Je m’f’rai bien le tour du monde
Mais j’aurais pas le temps
Je rêve de quelques secondes
Chez n’importe quel marchand
D’évasion
Et je feuillette les brochures
Je voyage sur le net
Des récits d’aventures
Et des photos pas nettes
J’ai l’air con

Pendant c’temps tout le monde se barre
Et fait sa valise
Et moi tel un pilier de bar
Je trinque, j’insomnise…

Emmenez-moi au bout de la terre
En Patagonie ou bien dans le désert
Il me semble qu’un nouveau départ
Mettrait un terme à mon cafard

Patagonie...

Patagonie…

Là c’est une collègue qui revient
D’un trip dans l’désert
Éblouie par le sud tunisien
Les dunes, j’étais vert
Au même moment la famille
Redécouvre la terre
Pérou Vietnam Antilles
Mauritanie, misère…
Moi j’pars pas !
Et j’attends leurs photos
Je guette leur retour
En me disant bientôt
Ce sera à mon tour
Rien qu’à moi
Je repense alors au Sénégal
J’me dis qu’c’était bien
Mais six mois ça fait déjà un bail
Ça m’paraît trés loin…

Emmenez-moi au bout de la terre
En Patagonie ou bien dans le désert
Il me semble qu’un nouveau départ
Mettrait un terme à mon cafard

Le désert...

Le désert…

J’ai craqué, j’aurais jamais dû
Entrer à la Fnac
J’suis sorti le chéquier à nu
Des livres plein mon sac
Je me suis laissé tenter
Par des bouquins terribles
Des mots forts et pesés
Des photos pas possibles
Du bonheur
Et en quittant mon salon
A la dernière page
J’ai couru prendre l’avion
Avec des paysages
Plein le coeur
Sois patient, me suis-je alors dit
A l’aéroport
Ce désir de départ, cette envie
C’est c’qu’il y a de meilleur…

Emmenez-moi au bout de la terre
En Patagonie ou bien dans le désert
Il me semble qu’un nouveau départ
Mettrait un terme à mon cafard

Emmenez-moi au bout de la terre
En Patagonie ou bien dans le désert
Il me semble qu’un nouveau départ
Mettrait un terme à mon cafard…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*