Les demeurés de la hotline

????????????????Vingt minutes de hotline à 2,23 F la minute (en euros… je sais pas), ça fait cher l’appel. Passe encore si à l’arrivée on vous dépanne, mais le gars sur qui je suis tombé m’a apporté les preuves de son incompétence à régler les vrais problèmes… En bref, pendant vingt minutes, il m’a fait revérifier tout ce que j’avais déjà vérifié avant d’appeler ! Il avait d’ailleurs un peu du mal à suivre le pauvre, vu que j’anticipais ce qu’il allait me demander, je le prenais de cours : « ah bon, vous avez déjà fait ça ? Alors c’est autre chose… » Bref, je lui ai dit merci poliment mais il m’avait bien fait perdre mon temps.

hotlineJe n’ai compris qu’après coup, en parcourant le net, que ce pauvre technicien n’avait pas l’habitude de converser avec des utilisateurs expérimentés, parce qu’il n’est qu’un petit exécutant sous pression, voué à gérer des problèmes répertoriés dans son catalogue, et qu’il passe ses journées au téléphone à conseiller par téléphone des neuneus du net et de l’informatique… Voici quelques exemples gratinés des perles de la hotline.

Hotline – Monsieur, faites control+alt+suppr.
Client – Ah oui, je connais ça. (on entend en fond : click click click….)
Hotline – Que se passe-t-il à l’écran Monsieur ?
Client – Ben rien.
Hotline – Recommencez ctrl+alt+suppr
Client – (click click click click…)
Hotline – Et maintenant ?
Client – Toujours rien.
Hotline – Comment faites-vous la manipulation ?
Client – Ben, j’appuie sur les touches c,o,n,t,r,o,l et après sur le + et ainsi de suite. Y faut peut être l’accent sur contrôle ?
Hotline – Quelle type de disquettes avez-vous ?
Client – Pardon?
Hotline – Vous avez des disquettes 5″1/4 ou 3″1/2?
Client – Ben, comment je fais la différence?
Hotline – Essayez d’en courber une légèrement. Si elle se courbe facilement, c’est une 5″1/4. Si elle est plutôt dure, c’est une 3″1/2.
(Raaah, hhhhaaaaaan, hmpfffff, CRAAAAC).
Client– Ah, c’était une dure, celle-là….
Hotline – Qu’est-ce que ça vous met ?
Client – Ça me met nom d’utilisateur ou mot de passe incorrect
Hotline – Fermez la fenêtre Monsieur svp
Client – Euh oui, c’est vrai qu’il y a un peu de bruit dehors…
Hotline – Décrivez moi votre écran
Client – Echap, F1 F2 F3….
Hotline – Non ça c’est votre clavier, l’écran c’est la télé.
Client – Vous me prenez pour un con là ou je rêve ?
Client – Vous me dites « pas de majuscules pour le mot de passe », c’est bien ça?
Hotline – Exact.
Client – Et, les chiffres, je les mets en minuscule aussi ?
Client – Bonjour, mon fils a pris un abonnement chez vous, mais je n’ai pas le mot de passe pour me connecter… il a 13 ans et j’aimerais bien aller voir internet
Hotline – Oui, (après vérif de ses coordonnées) monsieur, veuillez noter : T-R-O-U (obligé d’épeler, mort de rire..) D-U-C-U-L.
Client – Argh! Sale gosse ! Il va se prendre sa raclée quand il reviendra…
Client – Bonjour, j’ai mon Nescafé qui ne marche pas…
Hotline – Heu .. je suis désolé Madame, mais nous ne faisons pas de support pour les appareils électroménager
Client – Non non c’est Nescafé pour internet…
Hotline – (???)… Ne vous voulez vous pas parler de Netscape par hasard ?
Client – Oui c’est bien ça ! Nescape… Nescafé… c’est la même chose…
Cliente – J’ai un problème avec Windows…
Hotline – Qu’avez vous sur l’écran?
Cliente – Euh… un pot de fleur.
Hotline – Non, je veux dire « qu’est-ce qui est ecrit? »
Cliente – Ha d’accord… euh… Sony !
Cliente – Bonjour, j’ai un problème, j’ai un p’tit fil à l’écran…
Hotline – Un p’tit fil? Ben… enlevez-le !
Cliente – C’est que… je n’arrive pas à l’enlever…
(En fait, il y avait « EMPTY FILE » à l’écran!!)

Et la petite dernière, extraordinaire, une histoire vraie (ou une très belle légende) enregistrée dans un service Hot-line d’assistance informatique. L’opérateur a été licencié pour faute grave, mais il a assigné sa société en justice pour licenciement abusif. À vous de juger…

Hotline – « Ridge Hall computer assistant, que puis-je pour vous ?
Client – Eh bien j’ai un problème avec WordPerfect.
Hotline – Quelle sorte de problème ?
Client– Eh bien j’étais en train de taper et soudain tout est parti.
Hotline – Parti ?
Client – Ça a disparu.
Hotline – Mmm. Et à quoi ressemble votre écran à présent ?
Client – à rien.
Hotline – à rien ?
Client – Il est vide; il se passe rien quand je tape.
Hotline – Vous êtes toujours dans WordPerfect ou vous en êtes sorti ?
Client – Comment je sais ?
Hotline – Pouvez-vous voir le prompt C: à l’écran ?
Client – C’est quoi un « prompte-cé »?
Hotline – Laissez tomber. Pouvez-vous bouger le curseur à l’écran ?
Client – Y a pas de curseur. Je vous ai dit, il se passe rien quand je tape.
Hotline – Est-ce que votre moniteur est allumé ?
Client – C’est quoi un moniteur ?
Hotline – Le truc avec l’écran qui ressemble à une télé. Est-ce qu’il y a une petite lumière qui vous dit qu’il est allumé ?
Client – Je sais pas.
Hotline – Eh bien regardez à l’arrière de votre moniteur et regardez où va la prise de courant. Vous pouvez voir ?
Client – Je pense…
Hotline – Bien ! Suivez le cordon jusqu’à la prise et dites-moi si elle est branchée.
Client – Oui.
Hotline – Derrière le moniteur, avez-vous remarqué qu’il y avait deux câbles branchés à l’arrière ?
Client – Non.
Hotline – Eh bien il y en a deux. Regardez à nouveau et trouvez le deuxième.
Client – …Oui, c’est bon.
Hotline – Suivez-le et dites-moi s’il est solidement branché à l’ordinateur.
Client – Je ne peux pas l’atteindre.
Hotline – Oh ! Pouvez-vous le voir ?
Client – Non.
Hotline – Même en vous penchant ou en vous mettant à genoux ?
Client – Oh non! C’est juste que je n’ai pas le bon angle, il fait si sombre.
Hotline – Sombre ?
Client – Oui, le bureau est éteint, la seule lumière vient de la fenêtre.
Hotline – Eh bien allumez la lumière.
Client – Je ne peux pas.
Hotline – Pourquoi ?
Client – Parce qu’il y a une panne de courant.
Hotline – Une panne de… Aha ! Voilà la raison… Est-ce que vous avez encore les manuels et les boîtes et l’emballage que vous avez eus avec l’ordinateur ?
Client – Heu… Oui, c’est dans le placard.
Hotline – Bien! Allez les chercher, débranchez votre système, emballez-le comme c’était quand vous l’avez eu. Et apportez-le au magasin ou vous l’avez acheté.
Client – Vraiment? C’est si sérieux ?
Hotline – J’en ai peur.
Client – Et qu’est-ce que je leur dis ?
Hotline – Dites-leur que vous êtes trop con pour posséder un ordinateur. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*