Aux rêves, citoyens !

A l’école, j’ai fait un peu de politique avec mes élèves cette fin d’année. A huit ans, les gamins n’y comprennent pas grand-chose mais ils savent déjà bien faire la différence entre Le Pen et Chirac – surtout à Vaulx en Velin. Les fachos du FN prennent tous les enseignants pour des trotskistes, alors je ne me suis pas gêné pour donner mon point de vue ! On a beaucoup parlé de la République, de ses valeurs (mises en péril par le borgne), et puis de ses symboles : le drapeau tricolore, la devise « Liberté-Egalité-Fraternité », le 14 juillet, Marianne, le coq, la Marseillaise.

aux-reves-citoyens-marseillaise-754x400Ah, la Marseillaise… J’ai profité de la coupe du Monde pour leur faire entendre l’hymne national qui passait avant les matchs de l’équipe de France. Certains essayaient de la chanter avec des bouts mémorisés ici ou là, ils m’ont même demandé qu’on l’apprenne en classe… Euh, non, ça va pas être possible !

Je n’ai pas toujours dit ça, mais plus ça va, plus les paroles de notre hymne national me dérangent. D’accord, c’est un symbole, on ne touche pas aux symboles, ça a toujours été comme ça, c’est un monument historique, un héritage de notre Histoire de France… Mais quand un gamin de huit ans me demande de lui apprendre les paroles de cette chanson, je pense plus aux valeurs que j’ai envie de lui transmettre qu’aux vieux héritages ancestraux.

« Aux armes, citoyens !… » J’avoue qu’un stade plein qui reprend à pleins poumons ces paroles, ça fait quelque chose. Mais quand on diffuse ce chant dans un stade juste avant une rencontre sportive en demandant aux protagonistes fair-play et respect de l’adversaire, il y a comme un hiatus… Ils ne sont globalement pas très cohérents nos symboles : «Qu’un sang impur abreuve nos sillons… » On ne peut pas dire que la Marseillaise appelle à la liberté, à l’égalité et encore moins à la fraternité !

Oui, il faut changer les paroles de notre hymne guerrier et barbare, les remplacer par un vrai message de paix, de tolérance et d’amour ! Comme Graeme Allwright le propose, ou comme Noah l’a fait dans une version reggae aux paroles simples et naïves, parfaites pour les enfants. Et je vous promets que si un jour un chef de l’état adopte cette version comme hymne officiel, on la chantera tous les matins dans ma classe !

Aux rêves, citoyens

(La Marseillaise version reggae / peace & love – Yannick Noah)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Pour les enfants de la patrie,
Le jour d’y croire est arrivé
Entre nous, la tyrannie,
Les bagarres c’est bien terminé
Les bagarres c’est bien terminé…
Efforçons-nous dans nos campagnes
D’ouvrir nos esprits à donner
De la paix, de la tolérance
Retrouver les vertus de la France

Aux rêves, citoyens
Formons enfin l’union
Vivons (vivons), vivons (vivons)
La liberté et la fraternité
Yé yé…

A tous les frères de la patrie,
La répression est terminée
Entre nous toutes ces conneries
On ferait mieux d’apprendre à s’aimer
Sans céder enseigner à s’aimer
De la couleur de nos compagnes
Naîtront des enfants par milliers
Qu’ils s’aiment dans leur diversité
Effaçant les dernières batailles

Aux rêves, citoyens
Formons enfin l’union
Les armes, citoyens
On n’en a pas besoin
Aux rêves, citoyens
Finis finis les bataillons
Mon Dieu (Dieu ?) qu’est-ce qu’on est bien
Et quelle jolie chanson
Yéyé…

Vivons (vivons), vivons (vivons)
La liberté et la fraternité
Et la diversité
Et la liberté
En toute légalité
Et l’égalité…

Vivons vivons vivons…
Vivons vivons vivons…
Aux rêves aux rêves aux rêves…
Aux rêves aux rêves aux rêves…

La liberté et la fraternité
La liberté et l’égalité
La liberté et la fraternité
La liberté et l’égalité
La liberté et la fraternité
La liberté et l’égalité…

Aux rêves…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*