Fourmi-dable !

J’ai profité de l’été pour me lancer dans la trilogie des fourmis de Bernard Werber… Trois tomes excellents pour une lecture passionnante, absorbante, et jubilatoire.

Trois tomes littéralement dévorés en trois semaines. 1600 pages de suspense et de plaisir pour une épopée fantastique à la rencontre des deux civilisations les plus évoluées qui habitent sur terre : les humains et les fourmis.

fourmi-werber-camponotus-754x400Bernard Werber est un fou génial. A 40 ans, ce gars-là avait déjà vécu dix vies !

C’est ma zinezine Bulle qui m’a fait découvrir ça en m’envoyant un jour cette citation :

Bernard Werber

Bernard Werber

A force de se fixer des objectifs, à force de croire que sa volonté est bonne ou mauvaise, on perd énormément d’énergie. Il ne faut pas penser à l’objectif à atteindre, il faut seulement penser à avancer. On avance puis on modifie sa trajectoire en fonction des évènements qui surgissent. C’est ainsi, à force d’avancer, qu’on atteint ou qu’on double l’objectif sans même s’en apercevoir.

Edmond Wells, Encyclopédie du savoir relatif et absolu, tome III (cité par Bernard Werber dans la révolution des fourmis)

Alors moi, j’avais fait des recherches pour trouver ce bouquin-là… Mais Edmond Wells, inconnu au bataillon, et son encyclopédie, introuvable en librairie ! C’est en me lançant dans le premier tome, les fourmis, que j’ai percuté : tout cela est né dans l’imagination particulièrement fertile de Mister Werber, Edmond Wells n’est qu’un personnage et les articles de cette encyclopédie fictive servent de fil rouge à la trilogie, étayant l’ouvrage de références scientifiques, économiques, sociologiques, ethnologiques, philosophiques… Quelle culture, quelle curiosité et quelle ouverture d’esprit pour avoir ainsi compilé tant de connaissances dans des domaines aussi variés !

La trilogie des fourmis

La trilogie des fourmis

Mais la trilogie des fourmis ne se limite pas à une succession d’articles encyclopédiques, c’est avant tout trois romans admirablement construits, qui vous absorbent et ne vous laissent remonter à la surface que lorsque vous en tournez la dernière page… (à en devenir asociable !). Trois romans – Les fourmis, Le jour des Fourmis, La révolution des fourmis – pour « découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces infraterrestres, au fil de trois histoires où le suspense et l’horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses… »

Cette lecture n’a pas bouleversé ma vie, mais elle a changé à jamais le regard que je porte sur la civilisation myrmécéenne. Depuis cet été en camping, je ne chasse plus les fourmis ! J’ai tellement appris de choses sur elles, sur leurs mœurs et leurs comportements qu’elles me sont devenues familières, presque attachantes ! Alors je les observe et je les laisse vivre…

les-fourmis-livre-secret-werber-esraJ’ai quand même fini par trouver en librairie l’encyclopédie du savoir relatif et absolu… L’auteur ne s’appelle pas Edmond Wells mais Bernard Werber !

Il s’agit de la compilation augmentée des articles des trois tomes, rassemblés dans un ouvrage intitulé « Le livre secret des fourmis » qui complète admirablement la trilogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*