Carte postale du Bénin

A travers un échange de courriers avec un écolier béninois, coup de projecteur sur l’association Aide et Action qui accompagne le développement de l’éducation dans les pays du sud.
Rodolpho, mon filleul béninois

Rodolpho, mon filleul béninois

Rodolpho a dix ans. Il est en cinquième année de cours primaire. Il apprend à lire, à écrire, à compter, et à parler le français. Dans sa classe il y a 72 écoliers.
Son père est menuisier et sa mère s’occupe des tâches ménagères.

Rodolpho a deux frères et une sœur de même mère.
Dans son quartier, il aide ses parents dans les petits travaux domestiques et va aussi chercher du petit bois dans la brousse pour la cuisine familiale.
En dehors des classes, il joue avec les enfants de son quartier. Ses distractions favorites sont le football, les jeux de cache-cache et la chasse aux petits oiseaux.

Rodolpho vit à Ouidah, petite ville de la côte béninoise, en Afrique de l’Ouest et hier, j’ai reçu un courrier de sa part. Il est mon filleul depuis l’été 2003, grâce à l’association Aide et Action.

Le complexe scolaire de Rodolpho à Ouidah

Le complexe scolaire de Rodolpho à Ouidah

aide-et-actionAide et Action œuvre depuis 1981 pour le développement de l’éducation des enfants dans les pays du Sud (Afrique, Asie, Haïti). Sa mission est de permettre à tous les enfants parmi les plus défavorisés, d’aller à l’école primaire : scolariser et améliorer les conditions de vie, impliquer les communautés pour un développement durable.

Je suis parrain Aide et Action depuis 1997. Mon premier filleul vivait au Niger, je suis allé le rencontrer en mars 2003 au cours de mon périple africain, en passant une semaine dans son village. Un souvenir incroyable, pour moi comme les villageois…

Une expérience que j’espère revivre dans un avenir très proche en rendant visite à Rodolpho, dans ce Bénin que j’attends impatiemment de découvrir. Tiens ? Il finit sa scolarité en 2006… Va pas falloir que je traîne, moi

Edit : la rencontre avec Rodolpho et sa famille a finalement eu lieu à Ouidah, en juillet 2008 !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*