Boire un petit coup…

Selon une enquête universitaire australienne… et mon grand-père, un p’tit canon permet d’avoir les idées claires, éclaire les esprits et réchauffe les cœurs.
boire-aperoSYDNEY (Australie), 3 août 2005 (AFP) – Pour avoir les idées claires, il faut boire un petit coup – Les personnes qui boivent de l’alcool modérément ont une plus grande vivacité d’esprit que celles qui ne boivent pas du tout ou qui boivent trop, selon une enquête universitaire australienne publiée mercredi. L’aisance orale, la mémoire, la compréhension des choses sont meilleures et plus rapides chez les gens qui boivent avec modération qu’au sein des personnes totalement sobres et de celles qui abusent de l’alcool, selon cette étude qui a porté sur 7.000 Australiens de différents groupes d’âge. (…)
« Nous avons découvert que les gens qui ne boivent pas avaient plus tendance à avoir une santé mentale et physique plus mauvaise, un niveau d’éducation et un cadre de vie inférieurs », ont indiqué les chercheurs, soulignant que ces résultats devaient faire l’objet de travaux plus approfondis.

Dans la rubrique santé de l’été, après le tabac, l’alcool. Je ne supporte pas la fumée, mais j’aime bien boire l’apéro, j’apprécie le vin à table, la bière fraîche quand il fait chaud… Et alors que l’été se déroule au rythme des pastis, Côte du Rhône, Leffe et autres Frozens, qu’est-ce j’apprends ? Pour avoir les idées claires, il faut boire un petit coup !

Je ne tiens absolument pas à faire la promo de l’alcool au volant ni à minimiser les méfaits de l’alcoolisme, mais contrairement au tabac, j’attribue quelques vertus aux boissons alcoolisées consommées avec modération, « selon les règles de la tempérance » : convivialité et partage essentiellement…

Selon cette étude, sont considérés comme consommateurs modérés les hommes qui boivent entre 14 et 28 verres de boissons alcoolisées par semaine, et les femmes qui en absorbent entre 7 et 14. Aïe… il y aura eu des semaines cet été au cours desquelles je suis sûr d’avoir dépassé la dose prescrite ! Allez, ce n’est pas grave, ça fera pour toutes les semaines où je suis en-dessous…

Mon grand-père pour ses 90 ans

Mon grand-père pour ses 90 ans

A la lecture de cet article, c’est à mon grand-père que j’ai pensé, et au litre de rouge que je l’ai vu apporter pendant des années lors du repas dominical. Ce n’est sûrement pas un hasard s’il est aujourd’hui âgé de 96 ans et encore bien vif d’esprit ! En écho, je vous livre d’ailleurs cette réflexion extraite de ses mémoires, qui clôturait son discours le jour où il a reçu la légion d’honneur :

Nous allons boire ensemble ce verre de l’amitié, je crois savoir que mes amis du beaujolais ne sont pas venus les mains vides et voyez-vous monsieur le Préfet, en venant me décorer à St Jean de Touslas, vous aurez permis à ce vin noble de couler sur nos tables. Ce beaujolais qui est le fleuron de notre département, lorsqu’il est consommé selon les règles de la tempérance, éclaire les esprits et réchauffe les cœurs.

Nous le boirons à la prospérité de nos villages, à notre agriculture, à nos familles…
A tous, à votre santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*