Les vivants et les morts

Le drame humain d’un jeune couple emporté dans la violence du libéralisme contemporain, qui broie tout sur son passage jusqu’à la possibilité même de concevoir la liberté des personnes dans un univers asservi à la quête effrénée du profit.

Les vivants et les morts, par Gérard Mordillat (Editions Calmann-Levy)

Présentation de l’éditeur

Les vivants et les morts, par Gérard Mordillat (Editions Calmann-Levy)

Les vivants et les morts, par Gérard Mordillat (Editions Calmann-Levy)

Lui, c’est Rudi. Il n’a pas trente ans. Elle, c’est Dallas. Bien malin qui pourrait dire pourquoi tout le monde l’appelle comme ça. Même elle a oublié son nom de baptême… Rudi et Dallas travaillent à la Kos, une usine de fibre plastique. Le jour où l’usine ferme, c’est leur vie qui vole en éclats, alors que tout s’embrase autour d’eux.

A travers l’épopée d’une cinquantaine de personnages, {Les Vivants et les Morts} est le roman d’amour d’un jeune couple emporté dans le torrent de l’histoire contemporaine. Entre passion et insurrection, les tourments, la révolte, les secrets de Rudi et Dallas sont aussi ceux d’une ville où la lutte pour la survie dresse les uns contre les autres, ravage les familles, brise les règles intimes, sociales, politiques. Dans ce monde où la raison financière l’emporte sur le souci des hommes, qui doit mourir ? Qui peut vivre ?»

Dans ce gros roman de près de cinq cent pages, l’auteur se frotte à la fois à la question sociale et à celle de la passion amoureuse. Le drame humain d’un jeune couple emporté dans la violence du libéralisme contemporain, qui broie tout sur son passage – couple, individus, familles, mode de vie, règles morales les plus élémentaires, possibilité même de concevoir la liberté des personnes dans un univers asservi à la quête effrénée du profit. Rudi et Dallas, malgré leur tendresse et leur générosité, sortiront-ils indemnes de cette machine à détruire les illusions et l’espoir d’un bonheur terrestre ? Un très beau roman, très rythmé, porté par une écriture ciselée et impitoyable.

A propos de l’auteur : Gérard Mordillat

Gérard Mordillat est romancier et cinéaste. Il a, entre autres, publié Vive la Sociale !, L’Attraction universelle, Rue des Rigoles. Il est l’auteur, avec Jérôme Prieur, des séries télévisées Corpus Christi et L’Origine du christianisme.

Moi, c’que j’en dis…

Un Germinal des temps modernes ? Je ne sais pas, je n’ai pas lu Germinal ;-). Mais quel magnifique roman, dans lequel on plonge avec un réel plaisir, pour partager la souffrance et le combat de ces personnages si attachants, généreux ou égoïstes, lâches ou combattifs, médiocres ou géniaux, assurément profondément humains – et imparfaits…

Quelle imagination fertile aussi ! Envisager que des dirigeants (responsables, courageux !) puissent décider de fermer un site de production pas suffisamment compétitif, au mépris de toutes les règlementations, en plongeant sans états d’âme des familles dans le chômage et la misère ! Non, ce n’est vraiment pas crédible, un monde aussi cynique et injuste ne saurait exister… Si le libéralisme faisait autant de dégâts dans la France d’en bas, ça se saurait depuis longtemps.

Plus sérieusement, ce livre est un vrai roman-choc, qui prend aux tripes et bouleverse les certitudes. D’une actualité absolue, un vrai coup de cœur littéraire.

Edit : à noter que le roman a été adapté dans une série télévisée en 8 épisodes par Gérard Mordillat en octobre 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*