Un cadeau

Ah ! Noël sans le stress des magasins bondés… Fêter Noël autrement, et situer son bonheur ailleurs que dans la consommation… Voici l’un des plus cadeaux que j’ai reçus : un poème.
Père Noël zen...

Père Noël zen…

Pour la première fois de mon existence, j’ai demandé à être exempté de cadeaux de Noël. Non pas que je ne crois plus au père Noël… mais j’ai décidé de résister à la « fièvre acheteuse » qui sévit dans nos belles contrées développées à l’approche des fêtes de fin d’année. Je voulais me débarrasser du « coûteux » et du « stressant », pour ne garder que l’enrichissant.

Il ne s’agit pas de diminuer notre bonheur, il s’agit de le situer ailleurs que dans la consommation. (Albert Jacquard)

J’ai donc demandé à mes proches de remplacer mes cadeaux par une balade en forêt, une séance de ciné en famille le 25 décembre, une journée à la neige, des conseils de cuisine… Inspiré par les liens des suggestions pour un Noël simple, et persuadé qu’il y a mille choses plus enrichissantes et plus conviviales à partager qu’une simple remise de cadeaux, je creuserai le sillon l’an prochain !

L’un de mes plus cadeaux : ce poème, transféré par un ami touché par la démarche…

Je voudrais vous faire un cadeau…
Un cadeau de Noël un peu spécial…
Des amis m’en ont offert un de ce genre-là,
Il y a quelques temps.
Mais vous plaira-t-il ?
Ils ne m’ont rien apporté.
Ni bonbons, ni oranges, ni fleurs…
Ni conseils, ni remontrances, ni lamentations…
Dans la nuit où j’étais,
Ils m’ont offert leurs mains ouvertes et vides,
Leurs pauvres mains, leurs mains de pauvres.
Leur pauvreté.
Ils ne m’ont rien donné.
Mais parce qu’ils étaient avec moi,
Ils m’ont donné de revivre.

cadeau-main-tendue-754x400J’ai souhaite qu’à Noël, vous soyez de ces gens
Qui acceptent de ne rien donner,
De ces gens qui savent faire le cadeau
De leurs mains ouvertes et vides,
Le cadeau de leur pauvreté,
Mais aussi de leur présence.

Quand les gens vous apportent seulement
Leurs mains ouvertes et vides
Et le sourire de leur présence,
Alors, ça peut arriver.
Vous osez risquer
D’ouvrir votre main,
De sentir qu’elle est vide,
De vous laisser prendre par la main,
De vous laisser aimer…

Une réflexion sur “Un cadeau

  1. Mon père en déplacement pour son travail, ma mère au paradis, j’ai passé un Noël magnifique. Je fais des lectures dans un service de pédiatrie de temps en temps et j’avais demandé aux responsables si je pouvais y passer la soirée du 24 décembre. Après leur approbation et quelques refus fait à des médecins qui voulaient m’adopter le temps d’une soirée (sans commentaire !!) j’ai passé une soirée magique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*