Merci qui ?

Les ravisseurs de Bernard Planche ont pris peur. Deux jours après la publication de mon article demandant sa libération, ils ont accepté de relâcher leur otage !…
Libre !

Libre !

A l’évidence, les irakiens responsables de l’enlèvement de l’ingénieur français Bernard Planche lisent mon blog. Comment expliquer autrement sa libération, survenue à peine deux jours après la publication sur ce site de l’article qui réclamait sa remise en liberté ?
Qui osera encore douter du pouvoir absolu des blogs (surtout du mien !), et de leur rôle décisif pour faire bouger les grandes causes de ce monde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*