TGV : Téléphoner Gonfle Vraiment !

Petit message à l’intention de tous les décérébrés qui usent et abusent de leur téléphone portable dans le train, au mépris du respect des voyageurs.

Est-ce que je vire déjà vieux con ? Je prends très souvent le TGV cette année et je découvre avec stupéfaction l’incroyable incivilité des voyageurs munis d’un téléphone portable.

TGV au passage de la gare d'Aix en Provence

TGV au passage de la gare d’Aix en Provence

Je désigne sans hésiter le train comme mon moyen de transport préféré. Simple d’accès (je peux aller en métro à la gare en quelques minutes), rapide (1h40 de Lyon à Marseille), beaucoup moins nocif pour l’environnement que la voiture ou l’avion (un trajet Paris-Marseille pour une seule personne en voiture, c’est 178 kg de CO2, 97 kg en avion, et seulement 3 kg en train. Source : SOS planète), relativement confortable et sûr. Un voyage en train, c’est pour moi un vrai moment de détente pendant lequel je peux dormir, bouquiner, écrire, rêver…

Sauf que.

Avec l’apparition des téléphones portables, les wagons de TGV sont devenus de véritables cabines téléphoniques collectives.

...

Ce qui me dérange là-dedans ? Je voudrais simplement pouvoir profiter d’un moment de quiétude (pour dormir, bouquiner, écrire, rêver…!), sans être dérangé par une sonnerie insupportable qui a dû coûter 3 euros, et sans être associé à toutes les conversations téléphoniques les plus stériles et les moins intéressantes de mes compagnons de voyage !

  • « Oui, je suis dans le train là… ». (alors que le train est encore à quai : c’est essentiel comme information, ça !)
  • « Ça y est, on est partis… » (merci de faire partager ça à tes petits camarades de wagon, on n’avait pas remarqué)
  • « On est arrêtés, on aura cinq minutes de retard… » (ou dix, ou trente… mon Dieu ! Il faut absolument que je prévienne moi aussi la personne qui vient me chercher sinon elle risque de mourir en m’attendant !!)

Savoir téléphoner…

Je ne vous parle pas des personnes civilisées qui utilisent les espaces réservés entre les wagons pour passer leurs coups de fil… Non, je vous parle de tous les décérébrés qui téléphonent du wagon, de leur place !! Ceux qui se jettent sur le téléphone pour répondre et entamer leur conversation, et qui à la question « je ne te dérange pas ? » répondent avec une incroyable spontanéité : « Non non, je suis dans le train… »

Toi y'en a pas comprendre le logo ?

Espace non-connecté. Toi y’en a pas comprendre le logo ?

Et bien moi ton voisin, ça me dérange ! Et d’après les regards entrevus et les soupirs poussés par quelques autres, je ne suis pas le seul. Pourtant, en dehors de ça, personne ne dit rien. Personne ne fait remarquer à l’importun qu’il est dans un espace « non-connecté » comme le précise le symbole apposé discrètement par la SNCF.

Voici l’information telle qu’on la trouve sur le site TGV.com :

Savoir téléphoner : les règles d’usage du mobile dans le TGV servent
la tranquillité des voyageurs, en les encourageant à :
– diminuer le volume de la sonnerie de leur téléphone ou à choisir le mode vibreur ;
– se déplacer vers les plates-formes pour émettre ou accepter un appel.

(surtout, ne pas trop contraindre les voyageurs qui souhaitent téléphoner, on pourrait perdre des clients…)

Rééduquer les voyageurs

Apparemment, le message n’est pas bien passé. Je m’en rends compte à chaque fois que j’interpelle un voyageur totalement absorbé par sa conversation… C’est un jeu qui m’amuse beaucoup, que l’individu soit un jeune cadre dynamique installé avec son ordinateur portable, son agenda électronique et son téléphone, une adolescente bavarde ou une grand-mère ! J’utilise plusieurs modes d’action, la désignation du symbole « téléphone en veille », l’interruption pure et simple de la conversation (« Excusez-moi, mais vous avez une plate-forme pour téléphoner sans déranger entre les wagons… »), ou plus doux, la diffusion d’un petit tract avec un rappel des règles du « Savoir téléphoner en train » et qui se termine par ces mots extraits du site Mobilou.info :

Le téléphone portable n’est pas une caisse de résonance de polyphonie sonore ! Le téléphone portable ne doit pas imposer aux autres votre vie privée en direct live ! Merci, bonne fin de voyage…

Les gens vous prennent pour un emmerdeur, râlent, soupirent… mais ils s’interrompent, ou partent poursuivre leur conversation ailleurs ! Et moi, je recommence avec le suivant, parce qu’il y a un suivant évidemment…

Avertissement !!

Un combat inutile, tel la lutte de Don Quichotte contre les moulins à vent ? Tant pis. Je refuse de laisser ces outils développer des comportements d’addiction, égoïstes et non-civiques… alors qu’ils sont censés nous aider à mieux communiquer.

Je vous préviens donc, futurs utilisateurs du réseau TGV (et notamment de la ligne Lyon-Marseille) : si votre portable a le malheur de sonner en interrompant ma sieste ou ma lecture, et si jamais vous répondez ou engagez la conversation, je ne vous laisserai pas la terminer et je vous mettrai la honte dans le wagon entier ! Qu’on se le dise.

PS – Depuis 2001, l’écrivain indépendant Phil Marso du site mobilou.info a fait du 6 février la Journée Mondiale sans téléphone mobile. L’édition 2006 avait pour thème : « Moins de blabla au téléphone, plus de SMS dans les lieux publics ».

@ voir en ligne : mobilou.info

tgv-train-telephone-zzzLa morale à retenir de cette opération : si vous ressentez vraiment le besoin très fort d’engraisser votre opérateur, envoyez des SMS… Moi, j’aurais plutôt tendance à proposer à tout le monde de couper totalement son portable.

Et éventuellement, d’entamer une grille de Sudoku !

2 Des réflexions sur “TGV : Téléphoner Gonfle Vraiment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*