Réinventer sa vie…

Ou comment après avoir fait le tour de tout ce qui a changé dans mon existence, par petites touches, pour mettre mes actes en cohérence avec mes idées… je découvre que je suis un « créatif culturel ».
Un lieu privilégié pour se réinventer...

Un lieu privilégié pour se réinventer…

C’est Karine qui s’y est collée, il y a quelques temps, prise par le besoin de faire le point sur les actes quotidiens que nous avons adoptés pour entrer en cohérence avec nos convictions. A terme, nous nourrissons des rêves de liberté, d’indépendance, et d’autonomie énergétique dans une belle maison écologique… En attendant, voici quelques gestes effectués en conscience qui accompagnent notre quotidien marseillais. N’hésitez pas à cliquer sur les liens pour en savoir plus !

On n’a pas encore notre maison écologique, mais…

Sur le plan des déchets

– Nous luttons contre les achats « compulsifs » et nous nous réfrénons d’acheter des objets inutiles ;
– Nous ne jetons jamais rien par terre ;
– Nous essayons d’acheter un minimum d’emballages ;
– Nous n’utilisons que des piles rechargeables ;
– Nous évitons de remplacer systématiquement nos équipements par du neuf (j’ai le même ordinateur et le même téléphone portable depuis cinq ans) ;
– Nous refusons systématiquement les sacs plastiques ;
– Nous recyclons tout ce qui peut l’être ;
– Nous compostons tous nos déchets organiques (grâce à l’investissement d’un lombricomposteur dont je vous parlerai prochainement !).

Rayon alimentation

– Nous consommons peu de viande ;
– Nous achetons un maximum de produits bio et/ou locaux, et surtout des fruits et des légumes de saison ! L’hiver, il vaut mieux acheter des poires en vrac sur un marché plutôt que des fraises du Chili plastiquées et qui sentent trop fort le kérosène… Nous préférons toujours les produits locaux et de saison aux produits bio suremballés qui viennent du bout du monde ;
– Nous faisons nos yaourts bio ;
– Nous sommes membres d’une AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) qui nous fournit des légumes et des œufs à la fois bio et locaux. J’ai même été membre du bureau et webmaster officiel…

Côté énergie !

– Tout l’électro-ménager de la maison est de catégorie A ou A+ ;
– Toutes les ampoules sont basse consommation ou LED ;
– Nous éteignons systématiquement les lumières des pièces que nous quittons ;
– Nous coupons les veilles des appareils Hi-fi, ordinateur…
– Nous avons bien réduit les déplacements en voiture en choisissant préférentiellement le vélo (vélo électrique pour Karine), le scooter, le métro en ville… et le train pour les longs trajets ;
– Nous avons quitté EDF pour Enercoop, qui nous fournit de l’électricité produite uniquement à partir des sources d’énergie renouvelables !

Gestion de l’eau

– Nous avons réduit le volume de la chasse d’eau… avec une simple bouteille ;
– La machine à laver ne tourne qu’en cycle court ;
– Nous achetons des produits d’hygiène et d’entretien le moins polluants possible (savon d’Alep, pierre d’Alun, noix de lavage…) ;

Actions solidaires et citoyennes

– Nous payons une taxe volontaire de compensation carbone pour nos déplacements en avion… que nous essayons de limiter par ailleurs ;
– Nous épargnons à la NEF, société coopérative de finances solidaires ;
– Nous encourageons de nos votes les candidats qui donnent la priorité aux enjeux écologiques et sociaux ;
– Nous diffusons l’information éco-citoyenne autour de nous (journaux, liens internet… grâce à ce site aussi !).

Life is a puzzle...

Life is a puzzle…

Et comme ça, en réinventant notre existence par petites touches librement consenties, nous avons rejoint le clan des créatifs culturels

Les créatifs culturels partagent un même rejet de la société de consommation, une attention portée à l’écologie et une recherche d’un équilibre intérieur. D’une sensibilité profondément humaniste, il s’agit pour eux de replacer l’homme au cœur de la société. (…) L’expression « créatif culturel » désigne toute personne qui invente, au quotidien, des modes alternatifs d’être et de vivre sa vie personnelle et sociale.

Et vous, elle est à quelle sauce votre culture créative (ou votre créativité culturelle) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*