Pays dogon, rendez-vous en terrain connu

Évasion au Mali en compagnie d’Edouard Baer sur France 2. En terre inconnue ? Pas vraiment…
Edouard Baer chez les Dogons

Edouard Baer chez les Dogons

L’an dernier à la même époque, je m’étais laissé emporté par la télévision en terre inconnue dans les steppes de Mongolie, avec Bruno Solo. Je ne pouvais pas vraiment manquer le départ suivant, avec Edouard Baer en partance pour le pays Dogon.
Même si cette fois en ce qui me concerne, c’était plutôt rendez-vous en terrain connu !

J’ai eu la chance de me rendre à deux reprises au Mali, en 2003 et 2008. J’ai chaque fois randonné en pays Dogon dans des circonstances très appréciables (groupe de trois personnes avec un guide local, à pied, hébergement sur les toits)… mais mon vécu n’a pas grand-chose à voir avec avec l’expérience incroyable vécue par le divin Edouard.

Je n’ai pas été invité à ramasser les oignons, je ne les ai pas pilés avec les femmes, je ne suis pas allé chercher de l’eau au puits, je n’ai pas partagé les travaux des hommes aux champs… je n’ai pas assisté aux cérémonies funéraires, ni à la pêche sur les rives de la « mare sacrée », le lac Antogo (j’espère que l’invité se rend bien compte de la chance qu’il a eue !).

En tant que touriste de passage, j’ai eu des échanges fatalement moins spontanés et plus superficiels, sans regrets. En investissant le pays dogon, je n’avais qu’une règle : me faire le plus discret possible, pour perturber le moins possible leur quotidien.

Région fascinante à bien des égards (géographiquement, humainement, culturellement), le pays dogon est devenu la première région touristique du Mali et de l’Afrique de l’ouest (300 000 visiteurs par an). Un atout fort pour le développement, tout autant qu’ une menace pour l’organisation sociale et une culture traditionnelle de six siècles…

Au contact des étrangers et des autres cultures qu’ils côtoient au quotidien, de plus en plus de jeunes délaissent les croyances et les valeurs traditionnelles. L’avenir du peuple Dogon est entre les mains de cette génération. C’est à elle de relever un nouveau défi, celui d’améliorer le sort de tout un peuple, sans le renier… (source)

Pour prolonger l’émission de Frédéric Lopez, je vous offre un petit échantillon des quelques centaines de photos (signées Mumu, Karine ou moi-même) prises lors de notre passage en août dernier. Et la musique malienne qui va bien avec, par Ali Farka Touré et Toumani Diabaté…

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

2 Des réflexions sur “Pays dogon, rendez-vous en terrain connu

  1. monb commentaire est en fait une question , je pars avec mon frere dans cette région , nous aimerions prendre un guide pour la visite du pays dogon , pourriez vous nous donner par mail une idée de tarif pour un guide et , autre question , faut il un porteur où visite -on en revenant dormir dans le village de départ ? c’est notre 1er voyage « sac à dos  » !!!merci d’avance pour vos conseils qui sont les bienvenus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*