La bibliothèque d’Umberto Eco

Chaque bibliothèque est un autoportrait ou un miroir. Mettez-moi dans une bibliothèque et je vais vous dire beaucoup de choses sur le personnage qui habite là, à condition que ce soit lui qui l’ait constituée et lui qui la lise. (Jean-Claude Carrière)

Umberto Eco est mort le 19 février 2016 à Milan. C’est à cette occasion qu’est apparue cette vidéo qui montre le grand écrivain italien en train de déambuler parmi les 30 000 ouvrages de la bibliothèque de sa maison de Milan. Une plongée vertigineuse et surréaliste dans l’univers d’un puits sans fonds de culture et de connaissance…

Une bibliothèque et une cave : indispensables

Je ne sais pas si Jean-Claude Carrière connaissait intimement Umberto Eco, mais j’imagine qu’il n’aura pas été surpris par la dimension de sa bibliothèque. À propos de bibliothèque, il disait encore à François Busnel, à l’occasion de l’émission Le grand entretien sur France Inter en 2012 (une émission en 3 volets précieusement podcastée) :

Il faut nourrir le corps et l’esprit. Dans une maison, une cave et une bibliothèque sont aussi indispensables l’une que l’autre. Je ne peux pas concevoir une vie sans une cave, une belle cave de préférence, avec des vins bien choisis, et une belle bibliothèque. C’est vrai qu’il y a énormément de rapport entre les deux. Ce sont des endroits de refuge : on va s’assoir, on prend son temps, on n’est pas pressé quand on va dans l’une comme dans l’autre.

De temps en temps, ça m’arrive presque tous les jours, de prendre un livre, d’en lire dix pages, pour voir… ce que ça devient. Exactement comme on goûte un vin, dans une dégustation verticale, de telle année, de tel cru, pour savoir ce que le vint devient. C’est la même chose dans une bibliothèque : tiens, que devient le livre que j’ai feuilleté il y a deux jours ?

D’où ma question : maintenant qu’on a vu la bibliothèque d’Umberto Eco… est-ce qu’on pourrait voir sa cave ?

Umberto Eco, painted portrait (CC-BY)

Umberto Eco, painted portrait (CC-BY)

@ lire également sur ce site : Ma bibliothèque (impromptu)
Crédit image : Umberto Eco, painted portrait by Thierry Ehrmann, via Flickr (CC-BY 2.0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*