Musique au coeur

Une guitare, une flûte traversière… et deux amis qui réinventent chaque fois en musique le bonheur et la complicité.

duo-guitarePhilou m’avait parlé de deux musiciens. J’ai d’abord rencontré deux copains, deux amis, deux potes, autour d’un bout de fromage et d’une bouteille de vin, un soir d’été, sur la pelouse. Puis ils avaient joué, chanté, rigolé, et j’avais chanté avec eux. Quelques jours plus tard, nous étions partis ensemble au concert de Sanseverino, et Francky avait joué de la guitare dans la voiture pour nous faire répéter…

Les deux compères sont revenus chez Philou. Francky avec sa guitare, Laurent avec sa flûte traversière. J’étais là, et j’ai retrouvé toute l’émotion du message que m’avait envoyé Philou, avant que je ne les rencontre…

Ces deux là ne sont pas complices, ils s’aiment. Ils ne se parlent pas, ils se perçoivent. Ils ne sont pas plein d’attention, ils anticipent. Ils ne fonctionnent pas ensemble, ils fusionnent. Ils ne se regardent pas, ils se lisent, ils ne jouent pas de la musique ensemble, ils s’accordent… Une belle, une vraie, une pure histoire d’amour… entre deux amis.(…)

duo-flute-guitareTout commence avec Francky qui prend discrètement sa guitare et la gratouille tranquillement, tout en continuant à discuter. Lorsque l’entourage se montre impatient ou avide, Francky entame un JJG, un Cabrel, un De Palmas, un tube du moment ou son dernier morceau. Quelques grands classiques plus tard, il appelle la flûte traversière par un Brassens ou un Salvador. Laurent, bercé, passionné, absorbé par le talent de l’ami, jaillit sur son instrument et embraye sur la mélodie.

La suite c’est du bonheur, de l’amitié, du talent, de l’amour, exprimés au travers de la musique. C’est l’émotion des textes, le frisson du son, le voyage dans leur regard et leur geste. j’ai passé une soirée comme toujours extraordinairement sensitive, enivrante, avec Francky et Laurent.

Une réflexion sur “Musique au coeur

  1. Oups!
    je ne pensais pas que ça se verrait à ce point, l’Amour entre ami.Je suis profondément heureux que d’autres personnes que nous deux aient été sensibles à cet instant.Je t’avoue que j’ai souvent peur que nous restions trop hermétiques pour que ce bonheur soit plus largement partagé.
    Merci d’être venu le 27/05/06 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*