Cet homme est dingue !

Sanseverino en live, suprême délirium d’un artiste à part, sorte de clown génial, fou chantant et dieu de la gratte.

sanseverino-live-05La première fois qu’on m’a proposé d’aller à un de ses spectacles, alors que je ne connaissais pas du tout, j’ai répondu que je ne voyais pas l’intérêt d’aller voir un concert sans Severino… Lorsqu’un ami m’a prêté les albums, j’ai écouté d’une oreille distraite, sans prêter attention aux textes et sans être emballé outre mesure par les chansons. Sympa, sans plus.

Et puis je me suis laissé gagner par l’enthousiasme débordant et communicatif de l’ami Philou, fan absolu qui a découvert « Sansé » par des amis guitaristes, s’est mis à l’écouter en boucle et connaissait tous les textes par cœur au bout de quelques semaines ! Revenu littéralement subjugué par un premier concert, il a fini par titiller ma curiosité. Impressionné par tant de dévotion pour cet artiste méconnu, et convaincu qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis , je me suis décidé à prendre des places pour aller voir le bonhomme sur scène. C’était à Voiron, le 20 octobre dernier.

Guitare acoustique, swing et jazz manouche

sanseverino-live-03Difficile de relater ici toute la folie douce et l’ambiance incroyable d’un concert comme celui-là. Musicalement, c’est très fort. Guitare acoustique, swing et jazz manouche : pas vraiment dans le répertoire de ce que j’écoute habituellement, mais la passion, la joie et l’énergie de ce bonhomme-là sur scène sont contagieuses ! Guitariste d’exception, bien accompagné par d’autres guitaristes de talents dignes descendants de Jimy Hendrix, Sanseverino sait faire vibrer la salle par des solos déments, des rythmes effrénés, des accords qui sonnent.

Véritable showman qui n’hésite pas à descendre au milieu du public pour jouer, il manie ses textes à un débit virevoltant (dépassant parfois la limite du compréhensible pour qui ne les connaît pas !) et très prolixe, il n’hésite jamais à entamer une digression entre deux chansons, histoire de plier la salle en deux grâce à un humour très fin. Je suis rentré de ce concert heureux et conquis, à la fois par l’artiste et par le personnage !

sanseverino-live-09Les jours suivants, j’ai écouté ses deux albums en boucle (« Le tango des gens » et « Les Sénégalaises »), me surprenant à fredonner…

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

À l’enterrement de ma grand-mère
On marchait tous vers le cimetière,
On n’enterre pas les gens
Ni dans les rues ni dans les champs !…

Sur la toile : Le coin Sanseverino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*