Relevons le défi pour la terre !

Relever le Défi pour la Terre, c’est s’engager à réduire son impact sur l’environnement à travers des gestes simples et concrets au quotidien.

Parce que j’ai conscience que j’ai une part de responsabilité dans la dégradation de la planète et qu’il est urgent et possible de changer de cap, je relève le Défi pour la Terre en adoptant un comportement écocitoyen dans ma vie quotidienne.

Le défi pour la Terre

Le défi pour la Terre

Plus de 270.000 personnes se sont déjà engagées au côté de Nicolas Hulot dans le Défi pour la Terre, lancé en mai dernier. Une formidable initiative pour sensibiliser l’opinion publique au devenir de notre fragile petite planète, et pour consacrer deux nouvelles formes de solidarité : la solidarité avec l’ensemble des êtres vivants et la solidarité avec les générations futures.

Je me suis engagé dans les tout premiers jours, enthousiasmé par ce beau et grand projet. Mon défi était ainsi constitué de quelques gestes importants qu’il me fallait mettre en application au quotidien. Voilà où j’en suis, cinq mois plus tard !

Bonjour CYRIL, vous venez de vous engager avec nous à relever le Défi pour la Terre et nous vous en remercions. Voici un récapitulatif des gestes que vous avez signé…

  • Je trie mes déchets et j’évite les emballages inutiles
Le point vert éco-emballages : ne veut pas dire que le produit est recyclable !!

Le point vert éco-emballages : ne veut pas dire que le produit est recyclable !!

J’ai appris à mieux trier mes déchets en privilégiant les produits qui portent un écolabel officiel. Mieux encore, à les réduire en évitant autant que possible les produits suremballés… Enfin, je mets un point d’honneur à refuser les sacs plastiques jetables dans tous les commerces où ils sont encore en circulation. Et je me fais bien plaisir !

A noter aussi : j’ai appris que le sigle Point vert « éco-emballages » ne veut absolument pas dire que l’emballage était recyclable ! Il indique seulement que l’industriel fabriquant le produit verse une contribution en prévision de son traitement futur (élimination, stockage ou réintroduction dans le circuit économique via le recyclage).
Et aussi, que recyclable ne voulait pas dire recyclé !…]

Engagement : tenu !

  • Je préfère les produits respectueux de l’environnement et j’évite les produits jetables

Je mange de plus en plus de produits bio, et je prête attention à tout ce qui est produit en respectant l’environnement et en limitant le transport (j’ai notamment arrêté les avocats d’Afrique du Sud et les bananes de Martinique qui sentent beaucoup trop le kérosène !).
Et puis j’ai des copines qui m’ont branché avec les produits Body Nature (produits écologiques d’entretien, d’hygiène, de beauté et de santé).

Engagement : tenu !

  • J’éteins les appareils électriques au lieu de les laisser en veille

Et oui ! Fini le temps de laisser veiller mon ordi, ma télé…

L’ensemble des énergies consommées par les appareils en veille peut atteindre 300kWh/an et par ménage et représenter 10% de la facture EDF. A l’échelle du pays, c’est la production annuelle du quart d’une centrale nucléaire !

J’ai aussi pris le réflexe d’éteindre une pièce où je ne suis pas… ce que je ne faisais pas systématiquement (et vous ?!).

Engagement : tenu !

  • Je choisis des appareils économes en énergie

Partout chez moi, des ampoules basse consommation, et puis mon lampadaire halogène débloque donc je ne l’utilise plus… Mon frigo est de catégorie A, ce qui n’est pas forcément le cas de ma machine à laver récupérée… mais la prochaine le sera !

Engagement : à peu près tenu.

  • Je préfère une douche rapide au bain

C’est quoi, un bain ?

Engagement : tenu ! (trop facile)

  • Je ne surchauffe pas, j’isole mon logement et j’économise 30% de ma consommation

Mon premier réflexe avant de pousser les radiateurs, c’est d’enfiler un ou deux pulls (j’adore empiler !) et de mettre des chaussettes. Et je fais la promesse que dans mon prochain appart’, il y aura des double-vitrage…

Engagement : tenu à moitié.

  • J’utilise moins la voiture pour aller travailler, je fais les petits déplacements à pied

Je n’utilise jamais la voiture quand je vais dans le centre de Lyon (je redécouvre le plaisir de la marche ou je prends les transports en commun). Je prends mon petit vélo pour aller à l’école mais uniquement quand il fait beau, quand je ne suis pas en retard et que j’ai pas trop de bazar à trimbaler (donc pas très souvent en définitive…)

Engagement : pas complètement tenu, des progrès à faire !

  • Je conduis souplement et moins vite

Incroyable ! J’ai vraiment modifié de mon comportement en voiture… et ça marche. De 650 bornes avec un plein je suis passé à plus de 750. Y’a rien là ?! J’accélère en douceur, je ne dépasse quasiment plus les vitesses autorisées, je roule moins pressé, presque zen… comme quand j’étais au volant de Titine en Afrique !

Engagement : tenu !

  • Pour mes voyages, je préfère prendre le train

Oui bon… j’ai beaucoup pris l’avion ces deux dernières années (pour aller aux Etats-Unis, au Sénégal, ou aux Etats-Unis…). Mais depuis septembre, je prends surtout le train (pour Marseille). La vie est parfois bien faite !

Engagement : en passe d’être tenu.

Relevons le défi pour la Terre !

Relevons le défi pour la Terre !

Voilà, je vous propose de commencer par calculer votre bilan carbone, et je vous laisse aller élaborer votre propre défi pour la Terre ! Il n’y a pas de ‘petit geste’ ni de ‘petit effort’ : même en s’engageant sur un seul geste, on participe au défi ! Ces gestes sont bénéfiques pour la planète car ils permettent d’économiser de l’énergie et donc de réduire les émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique.
Faisons vite, chaque geste compte !

De mon côté le combat continue, dans mon entourage, à l’école, sur le net… Il y a encore des millions d’âme à sensibiliser.

defi-pour-la-terre-754x400

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*