Une Alliance pour la planète

Les principales associations liées à l’écologie ont décidé de s’allier pour qu’enfin soient pris en considération les risques environnementaux et l’urgence écologique de la planète.

Mise à jour : après 6 ans d’existence,
l’Alliance pour la planète s’est dissoute le 30 juin 2012.

L'Alliance pour la planète

L’Alliance pour la planète

Face à l’urgence écologique et à la crise environnementale, pour la première fois en France, les principales associations de la société civile ont décidé de s’allier pour construire un véritable pouvoir et de proposer une vision novatrice et des actions collectives et coordonnées, en créant L’Alliance pour la planète.

A plus d’un an de l’échéance présidentielle, cette mobilisation associative est porteuse d’espoir. Derrière elle, on retrouve une soixantaine d’associations et de collectifs, parmi lesquels le WWF, Greenpeace, la Fondation Nicolas Hulot, Terre et Humanisme (Pierre Rabhi), Planète Urgence, mais aussi L’âge de faire ou Sciences Frontières… Une Alliance ambitieuse, dont la vocation première sera l’action, et qui entend œuvrer «pour une humanité pacifique, solidaire, en harmonie avec la nature».

alliance-planete-logoLa première action de l’Alliance, intitulée «Quelle France pour 2012 ?», va consister à interpeller les candidats aux élections 2007, afin que les mesures demandées par les associations écologistes depuis des années soient réellement mises en application.
D’autres actions symboliques de thématiques environnementales globales telles que les OGMs, le bio, l’énergie et l’habitat, l’emploi et l’environnement, l’eau, la publicité, etc., sont programmées pour 2006.

Voici le manifeste de l’Alliance, le point de départ de l’initiative :

Nous ne pouvons plus nous voiler la face, le diagnostic de la communauté scientifique est clair : la situation environnementale de la Terre est désastreuse, et les dégâts causés à la planète touchent en premier lieu les plus démunis. Il est urgent de mettre en œuvre au plus vite des mesures lucides et courageuses afin d’assurer la survie de notre planète et de ses espèces, y compris celle de notre propre espèce.

Nous, ONGs, agissons depuis plusieurs décennies pour enrayer ce processus destructeur. Les victoires obtenues, si elles sont réelles et appréciables, ne sont néanmoins pas à la hauteur des enjeux planétaires : notre seuil d’efficacité est atteint ; les systèmes politiques et économiques ne répondent pas aux attentes écologiques des citoyens.

Nous avons la possibilité mais aussi le devoir de nous rassembler pour agir plus efficacement, face à la toute-puissance des lobbies économiques, en particulier des multinationales, à l’inertie du monde politique et des autres institutions qui acceptent trop souvent de sacrifier notre futur pour des intérêts catégoriels à court terme.
Ensemble, nous représentons une force citoyenne capable d’inverser la tendance, d’inventer et de construire un nouveau pouvoir et un autre avenir.

« Pour s’unir, il faut se savoir différent », disait Teilhard de Chardin. L’Alliance nous permet de nous connaître à travers nos spécificités, nos différences, nos idéaux et nos objectifs communs et d’agir concrètement, ensemble, sur des combats qu’il est maintenant vital de gagner.

La vocation première de l’Alliance est l’action, chaque ONG conservant son identité et sa stratégie particulière. L’Alliance n’est pas une fusion d’associations : c’est un tremplin de propositions et d’initiatives, qui vise à donner plus de poids, de résonance et d’efficacité à leurs actions.

L’Alliance veille à faire vivre concrètement la Charte de l’Environnement et devient un acteur efficace de la vie des
citoyens, ceci en totale indépendance des partis politiques.

L’organisation de l’Alliance est souple, créative et démocratique :

  • Les membres de l’Alliance sont les associations environnementales, mais aussi juridiques, sociales, humanitaires, scientifiques, les associations de consommateurs, d’agriculteurs, les syndicats … Sont exclus les organismes d’Etat, les entreprises et les partis politiques.
  • Les orientations générales sont définies de manière participative par un comité de pilotage ouvert à tous les membres.
  • Les actions sur lesquelles travaille l’Alliance sont choisies en fonction de leur portée symbolique, de leur caractère d’urgence, des synergies et des victoires fortes possibles.
  • Chaque association est libre de soutenir ou non une action donnée.
  • La mise en œuvre des différentes actions est assurée sur une base volontaire par une ou plusieurs associations pilotes avec le soutien d’autres associations.

L’espoir est fort : agissons ensemble, agissons vite, pour une humanité pacifique, solidaire, en harmonie avec la nature.» (Manifeste de l’Alliance)

2 thoughts on “Une Alliance pour la planète

  1. Bonjour,
    Belle initiative, oui, d’ailleurs, la semaine dernière, une semaine a été consacré au developpement durable et parallèlement, en association avec WWF, pour la première fois, une marque a présenté un produit innovant, une tablette pour lave vaisselle, sans phosphate DosActives de Rainett, classé écologique…
    A découvrir

  2. C’est vrai, les produits Rainett bénéficient à la fois de l’écolabel européen et du soutien du WWF : http://www.rainett.fr/

    Ce n’est cependant pas la première initiative du genre, il y a bien d’autres produits d’entretien qui minimisent leur impact sur l’environnement tels que ceux de la gamme Ecover. Plus d’infos sur toutes ces alternatives aux produits bien polluants sur l’indispensable site Quotidien Durable

    Merci de ta contribution !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*