Qui m’aime me suive

C’est bientôt l’été, j’ai la bougeotte, plein d’envies de voyage, et la tête à mille projets qui partent dans trois cents directions. Pas étonnant que le site ait du mal à me suivre !

Après quelques semaines de flottement, je reviens ici faire un brin de ménage, remettre un peu de vie et d’animation. Entre les pépins techniques (les bugs d’affichage de la page d’accueil ont été revus et corrigés) et l’indisponibilité – chronique – du webmaster, le site a tourné au ralenti ces dernières semaines, et je m’en excuse.

...

Du retard à la livraison

Je publie aujourd’hui plusieurs articles esquissés, puis laissés en friche pendant plusieurs semaines (parfois plusieurs mois !). Certains se retrouvent donc là quelque peu déconnectés de leur actualité, mais n’en perdent pas pour autant leur importance à mes yeux.

Je réalise que je n’aurai jamais le temps de faire partager en ligne tout ce que m’inspire le monde qui m’entoure, les êtres qui le composent, et la vie qui les relie… Je l’ai cru pourtant, un moment !

Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos coeurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge. (Christian Bobin, la folle allure)

Suivez-moi, on y va !

Suivez-moi, on y va ! C’est tellement moi…

Cette vie si grande et si riche m’emporte donc « à folle allure », alors je dois faire le tri, dans mes émotions, ou dans mes sourires, comme dans mes indignations. Pour tenter de n’en garder que le plus essentiel, et compter sur la qualité des thèmes et des écrits plus que sur la quantité des mises à jour.

Je ne serai jamais des ces blogueurs qui publient quotidiennement. Je sais que ce n’est pas le meilleur moyen pour fidéliser son lectorat mais tant pis : qui m’aime me suive, dans mes absences, dans mes retards et mes articles antidatés !

Éclectisme et cohérence

Bonne lecture...

Bonne lecture.

De quoi parlent ces derniers articles ? De petits moments de bonheur partagés, de découvertes littéraires, musicales ou poétiques, de combats pour la dignité et la justice, d’initiatives positives en faveur de l’humanité et de l’écologie, de rencontres, de passions, d’évasions… Si les sujets abordés sont assez hétéroclites, ils reflètent à la fois mon souci d’éclectisme et de cohérence, puisqu’ils renvoient tous quelque part un écho à mes valeurs, à mes envies et mes projets. Qui m’aime me suive, dans mes rêves, mes passions et mes engagements !

Il me reste un défi à relever, et pas le moindre : faire de ce site un vrai point de départ de rencontres et d’échanges autour de ces idées-là.

Les outils sont en place : les visiteurs ont la possibilité de réagir à chacun des articles d’un simple clic, en ajoutant un commentaire personnel en dessous de l’article ou directement sur le forum. Je repense aux multiples discussions qui prenaient vie sur le forum « historique » entre zinzins, st jeannaires, basketteurs (allez voir et payer-vous une petite balade en amnésie !)… et je rêve de voir le nouveau forum s’enflammer comme avant pour parler d’écologie, de basket, de voyages, de politique, d’informatique, de culture, d’éducation, que sais-je encore !

Il est, paraît-il, des terres brûlées donnant plus de blé qu’un meilleur avril…

En clair et sans décodeur, qui m’aime me suive… et m’accompagne ! Je vous invite à donner de la voix sur ce site pour signaler votre présence d’un petit commentaire ou d’un message sur le forum. Prenez la parole, complétez le propos, élargissez le point de vue, désacralisez la parole du webmaster ! Est-ce que je me gêne pour l’ouvrir, moi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*