Une Wonderbox, c’est pas un cadeau

Wonderbox ou Smartbox, avez-vous une box dans votre « kit bonheur » ? Il s’agit d’une petite boîte magique qu’on offre quand on n’a pas d’idée. Mais attention, car le plaisir de recevoir n’est pas garanti… [by Philou]

Note : cet article a été publié initialement dans l’espace Radioactif!, dans la rubrique L’oeil de Philou.

Coffret cadeau Wonderbox...

Coffret cadeau Wonderbox…

Je m’en vais vous conter la bien belle histoire d’un phénomène contemporain, de l’indispensable complément au kit bonheur que tout consumériste doit ou rêve de posséder un jour, j’ai nommé la « Wonderbox« , « Smartbox » ou autre boite magique concentrée de bonheur et d’exaltation.

Je suis au nombre de ces heureux possesseurs d’une boîte magique (Wonderbox)… depuis juillet 2008. Elle trainait depuis quelques semaines sur le bureau, lorsque nous avons décidé de l’ouvrir. Que de merveilles nous attendait dans ce coffret appelé « séjour authentique » ?

Un premier coup d’œil sur les splendides photos sur papier glacé du catalogue, rapidement enchaîné par un deuxième coup d’œil sur les sites proches de chez nous. En effet, petite précision, notre coffret vaut pour une nuit en chambre double et deux petits déjeuners, inutile de rêver sur les sites merveilleux d’Alsace, du Pays basque ou de l’Artois quand on habite dans l’Ain. Nous n’allons tout de même pas nous coller un millier de kilomètres pour baiser une nuit dans un hôtel et manger des tartines de confiture au matin ! D’autant plus que la prestation comprise s’entend pour un accueil sur site à partir de 17 heures, pour une chambre libérée à 10h00 au plus tard.

Bref, nous recentrons nos investigations sur les sites Rhône-Alpes pour constater que le catalogue se réduit à peu de chose et là encore (4 sites dans un rayon inférieur à 150 km autour de Lyon). Heureusement la brochure nous invite à consulter sur leur site internet les sites supplémentaires. Vérifications faites, il n’y en a pas d’autres sur Rhône- Alpes.

La découverte du site internet ne fut pas sans intérêt puisque nous constatons qu’il existe beaucoup d’autres coffrets. Nous surfons, nous surfons et échouons sur le coffret restauration au sein duquel un restaurant lyonnais nous intéresse. Direction la FAQ et « comment changer de boite magique ?». Il s’en suit une liste d’opérations fastidieuses faites de courrier recommandé, déduction de frais d’échange, de frais de dossier, de frais d’envoi… De telle sorte que l’option échange est d’une part malhonnête et d’autre part décourageante.

M’enfin il nous en faut bien plus que cela pour nous résigner à abandonner lâchement le présent merveilleux. Nous optons donc pour le plus proche de chez nous (environ 100 km tout de même).

Comment fait-on ? Direction le catalogue Wonderbox … Oh ! surprise il suffit de contacter l’hôtel en direct et s’arranger avec eux. Ils nous répondent très vite pour nous indiquer que les week-ends de novembre sont libres ! Pas avant ? Non ! Après enquête auprès d’autres heureux bénéficiaires, il apparaît que deux mois est un délai relativement court !!!

A ce jour nous n’avons toujours pas confirmé notre séjour, l’échéance de validité n’est pas encore atteinte heureusement (la nôtre n’était valable que 6 mois…). Néanmoins nous en savons beaucoup plus sur la merveilleuse boite. Notre conclusion toute personnelle est que :

  • Wonderbox, Smartbox et consorts sont des attrape couillon quant aux possibilités d’échanges, d’offres et de disponibilités existantes. De la sorte la non-utilisation des coffrets doit être fréquente et les bénéfices honteux de WonderBox s’en retrouvent être conséquents (ça s’appelle un business plan).
  • Comme l’indique le site c’est un cadeau idéal pour ceux qui n’ont pas d’idées de cadeau, bref une corvée de recherche évitée.
  • Ne vaut-il pas mieux offrir des tickets restaurant qui sont utilisables presque partout ?…
Oh ! Merci Père Noël Wonderbox...

Oh ! Merci Père Noël Wonderbox…

Expérience réussie ou avortée ? Vous le saurez plus tard. En attendant ce fut déjà une expérience intéressante. Afin de parfaire ce premier avis mitigé, je confesse traquer les bibliothèques et bureaux des amis pour voir si ne trône pas chez eux aussi l’un de ces coffrets miracles ; usagés (tant mieux) ou obsolètes (tant pis). Et ceci afin d’échanger ensemble sur nos merveilleuse expériences (c’est beau comme du Bayrou non ?).

Philou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*