Charlie catharsis (3) : la vie Charlie

Troisième et dernière partie de ma blogothérapie post-Charlie : après avoir enterré les morts, il est temps de se reconstruire, de « réparer les vivants » et de repartir de l’avant.

20 janvier 2015

Y’a rien là ? Quinze ans après la mise en ligne originelle et plus de 3 ans après le dernier billet publié, mon site cy-real.com reprend vie sur la toile, en toute confidentialité, avec un nouveau blog – oui oui, celui-là ! – intitulé Radioactiste !

Je suis Charlie. Je suis une puissance. Et mon pouvoir est redoutable.

Je ne sais pas encore ce que je veux en faire, mais je me suis également créé un compte Twitter (@chicraote), un réseau sur lequel j’ai repéré plein d’amis Charlie et plein de dessinateurs à suivre. Je poste une image amusante, trouvée sur le site arretsurimages, qui illustre les bienfaits… de l’éducation civique post-Charlie.

education-post-charlieEt je reçois enfin une vraie bonne nouvelle par mail : la confirmation que mon Charlie Hebdo n°1178 a – enfin – été expédié !

1er février 2015

Luz encore. Le dessinateur de Charlie, qui a échappé au massacre du 7 janvier, se confie dans un entretien vidéo accordé au magazine en ligne Vice News. Waouh encore.

2 février 2015

Bonne nouvelle ! Sur Twitter, Laurent Léger annonce le prochain Charlie pour le mercredi 25 février.

4 février 2015

tout-est-pardonne-jai-mon-charlie

Bonne nouvelle ! Trois semaines après sa sortie officielle, alors que j’avais fini de me persuader qu’on me l’avait volé dans la boite aux lettres, mon Charlie est enfin dans la boîte aux lettres ce matin-là !

Tout est pardonné, #jaimoncharlie

‘coute-moi Rouya, cé dé gars, ils fézé dé dessins, cé tout… Tu les tchues pas pour ça, cé tout… voilà voilà… La violonce, apré ça fé de la violonce qui aprés fé encore la violonce, ki fé encore la violonce Hé ouais… (Riad Sattouf – la vie secrète des jeunes)

5 février 2015

yoann-sfar-si-dieu-existe-dessinBonne nouvelle ! Yoann Sfar ouvre un nouveau carnet sur le site du Huffington Post, pour y publier textes et dessins, un mois après l’attaque de Charlie.
Le carnet s’appelle « Si Dieu Existe », et c’est aussi le titre du premier billet.

On ne décide pas le moment où l’on a un besoin vital et de son lecteur et de son papier. A chaque fois que j’ai recommencé des carnets, c’est parce que j’étais en travaux. Il y avait des brisures à colmater.

7 février 2015

Bonne nouvelle ! Finalement, ce sont près de 8 millions d’exemplaires du numéro 1178 de Charlie Hebdo ont été diffusés.

charlie-ah-bon-c-est-ca

14 février 2015 : fusillades de Copenhague

Fin des bonnes nouvelles… et retour des fous de Dieu.

"Nous sommes danois" à la une de Libé

« Nous sommes danois » à la une de Libé

Les 14 et 15 février 2015, deux fusillades se produisent à Copenhague, la capitale danoise. La première se produit lors d’une conférence publique dont le thème est « Art, blasphème et liberté d’expression », organisée pour rendre hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo.

La cible ? Lars Vilks, un artiste suédois connu pour avoir représenté la tête de Mahomet sur un corps de chien en 2007 dans le journal suédois Nerikes Allehanda. Sa tête est mise à prix depuis cette date par l’État islamique, sur la même liste que Charb.

Il en sortira indemne. Mais le réalisateur danois Finn Nørgaard est tué et trois policiers sont blessés.
Lors d’une seconde fusillade quelques heures plus tard, le même assassin tue une personne et en blesse deux à la grande synagogue de Copenhague. Il est abattu par la police quatre heures plus tard, lors d’un échange de coups de feu.

(Source : Wikipédia)

15 février 2015

François Morel, encore. En ces temps troublés, il est à la fois un phare et un gardien. Indispensable et précieux sur France Inter, il donne une belle interview aux Inrocks, et Libé lui consacré un portrait éclairé.

@ lire en ligne : François Morel, ni bête ni méchant (libération.fr)

18 février 2015

Un autre phare, et une autre parole précieuse et réconfortante : celle de Daniel Schneidermann. Le fondateur d’arrêt sur images publie un petit livre intitulé On n’a pas fini de rire, et adresse ainsi « Quelques mots à sa nouvelle famille Charlie ».

Avec une belle ambition dans laquelle je me reconnais : poser des mots sur ses effondrements intimes…

schneidermann-onnapasfiniderire« Un 11 Septembre intime » : ainsi ai-je ressenti, à chaud, la tuerie de Charlie Hebdo. En un instant, la guerre m’avait rattrapé. J’étais Charlie, totalement. […]
Disons-le simplement : je crois que cet événement m’a changé. Il a bouleversé mon rapport à la liberté d’expression, cette vieille lune, que j’ai redécouverte à l’occasion. Mais aussi à l’école, à la Justice, aux politiques, et au combat pour la laïcité. Et bien sûr, aux medias. Sur ces vacillements, j’ai eu besoin de poser des mots. Et de tenter d’explorer, en éclaireur, les tiraillements et les effondrements intimes de beaucoup d’entre nous.

samedi 21 février 2015

Platonov, par le collectif Les Possédés

Platonov, par le collectif Les Possédés

Soirée théâtre à la Criée, avec quelques amis – les mêmes qui avaient accompagné les heures les plus sombres de janvier. Le collectif d’auteurs Les possédés présente Platonov d’Anton Tchekhov, avec Emmanuelle Devos et Rodolphe Dana (qui est également le metteur en scène et accessoirement… l’ex-beauf de mon cousin).

Au milieu de cette belle soirée, une réplique qui claque à mes oreilles :

– Que faire Nicolas ?
– Enterrer les morts, et réparer les vivants.

lundi 23 février 2015

Je profite des vacances de Pâques pour visionner Religulous, réalisé par Bill Maher. Dans ce documentaire de 2008, l’humoriste américain brocarde les religions en mettant en lumière le ridicule des croyances et des absurdités proférées par les religieux de tous bords. Intelligent et jubilatoire !

mardi 24 février 2015

Libération nous fait découvrir les coulisses de Charlie Hebdo à la veille de la sortie du tant attendu numéro 1179, qui sera en kiosque le lendemain après six semaines d’interruption. Et parmi ces images de la vie et de l’humour qui reprennent leur droit après les larmes, un éclat de rire : celui de Patrick Pelloux.

Patrick Pelloux et Luz

Patrick Pelloux et Luz

mercredi 25 février 2015

charlie-hebdo-1179-mediumLe Charlie 1179 est bien là, dans son film plastique opaque, au courrier du mercredi matin : « C’est reparti ! »

Je trouve le contenu beaucoup plus fort et touchant que le numéro qui avait suivi le massacre. La douleur a eu le temps de faire son œuvre, je ressens beaucoup plus les séquelles et les fragilités…

Les planches de Luz sont celles qui me touchent le plus.

10 mars 2015

Les comptes Facebook et Twitter de Charlie Hebdo n’ont pas été réactivés. Une simple page proposant de s’abonner en ligne, de faire un don ou de télécharger l’application sert de site web à l’équipe. La raison ? Le webmaster Simon Fieschi, 31 ans, a été grièvement blessé ce 7 janvier, comme l’expliquait Zineb El Rhazoui, journaliste et membre de la rédaction de Charlie Hebdo, dans une tribune accordée au monde, deux jours après l’attaque.

Simon, lui, a survécu. C’était le cadeau du destin en cette interminable journée de mercredi, car « le petit », notre webmaster, revient de loin. Plongé dans un coma artificiel profond, le poumon perforé − lui qui avait réussi à arrêter de fumer −, la moelle épinière atteinte, il reviendra lentement à la vie, mais il reviendra. On l’espère. Eminent spécialiste en aluminium et en histoire de la gendarmerie corse, Simon avait tout ce qu’il faut pour intégrer l’équipe : un sens de l’humour à toute épreuve, et tout le tact, la patience et l’amour nécessaires pour faire face aux « shit storms » quasi-quotidiennes sur les réseaux sociaux. Les réponses courtoises et rigolotes aux menaces de mort, les statuts hilarants sur la page Facebook aux millions de « like », les tweets acides de Charlie, c’était lui.

Le 10 mars, un article évoque le sort de Simon l’oublié, rapidement sorti du coma mais dont on ne sait pas à ce jour s’il remarchera un jour.

Épilogue cathartique

Près de quatre mois après l’attaque, je me sens Charlie, plus que jamais.

Je me suis constitué un petit trésor Charlie : j’ai retrouvé chez mes parents une vieille BD de Wolinski (Junior) et un ouvrage de Bernard Maris « Malheur aux vaincus » que m’avait conseillé l’ami Philou. Les deux ouvrages ont rejoint les chroniques 1968-1981 de Cavanna à Charlie Hebdo… et le précieux recueil « Charlie Hebdo – les 1 000 Unes (1992-2011) ».

Pour mon anniversaire, j’ai reçu le recueil La BD est Charlie, et l’essai posthume de Charb « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes ». Hier, j’ai acheté les Inrocks avec l‘interview de Luz

Et puis chaque mercredi, à midi, c’est Charlie. (Abonnez-vous !)

soutenez-charlie-hebdo…Ah, je vous jure que ça va déjà beaucoup mieux depuis que j’ai mis en lignes les deux premières parties ! Il reste deux étapes qui me permettront à coup sûr aller au bout de ce processus :
– la sortie de l’album Catharsis de Luz, prévue le 21 mai prochain…
– … et la naissance de ma fille, à la fin de ce mois de mai ! Elle est pas belle la vie ?

Y’a rien là ?
C’est tout pour aujourd’hui
@+
Cy-real

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*