Bush et la « culture de la vie »

Le Secret Service américain chargé de la protection du président George W. Bush est mobilisé pour protéger… une cane, qui vient de bâtir un nid près de la Maison Blanche à Washington.
Oeufs de cane

Oeufs de cane

WASHINGTON, Etats-Unis, 9 avril 2005 (AP) – Le Secret Service américain, dont la tâche consiste à protéger le président George W. Bush et autres dignitaires, a, temporairement, une autre mission: protéger une cane qui vient de bâtir un nid à l’entrée du ministère du Trésor, près de la Maison Blanche à Washington.
La cane a pondu neuf oeufs, dont l’éclosion est prévue fin avril. En attendant, les hommes de la division en tenue du Secret Service ont disposé des barrières métalliques pour protéger le nid, qui a attiré l’attention des touristes s’apprêtant à visiter la Maison Blanche.

Pourquoi faire d’une simple anecdote une vraie bonne nouvelle ? Parce qu’enfin le président américain se montre cohérent avec ses déclarations… «J’ai œuvré avec les membres du Congrès pour faire voter des lois bonnes et solides qui protègent ceux qui sont vulnérables en développant une culture de la vie», avait déclaré Bush en janvier dernier.

George Bush, la classe américaine.

George Bush, la classe américaine.

Jusqu’à présent, Georges W. Bush n’avait développé la « culture de la vie » qu’en appliquant la peine de mort (152 exécutions en six ans de Gouvernorat au Texas), en se positionnant ouvertement contre l’avortement, en envoyant des soldats au front pour des guerres déclenchées sans réfléchir, ou en tentant de faire rebrancher une Floridienne plongée depuis quinze ans dans un état végétatif.

Alors une fois n’est pas coutume, bravo W (dable-you) ! Faire protéger une cane et ses œufs par tes agents des services secrets, c’est probablement l’action la plus positive que tu aies jamais menée depuis que tu es à la Maison Blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*