L’enfant et l’étoile

Van Gogh, la nuit étoilée

Van Gogh, la nuit étoilée

A la différence des biens matériels, la connaissance, les émotions et les sentiments ont la particularité d’augmenter lorsqu’on les partage.

Juste avant de partir en week-end, j’ai flashé sur un petit poème découvert en fin de journée sur le tableau de ma collègue de CM2, que je me suis empressé de recopier (enfin, de recopier-coller !). En l’emportant je me suis dit que les élèves n’en seraient pas dépossédés… et que les internautes égarés sur ce blog sauraient en apprécier la valeur !

L’enfant et l’étoile

Un astre luit au ciel et dans l’eau se reflète.
Un homme qui passait dit à l’enfant-poète :

enfant-etoile« Toi qui rêves avec des roses dans les mains
Et qui chantes, docile au hasard des chemins,
Tes vains bonheurs et ta chimérique souffrance,
Dis, entre nous et toi, quelle est la différence ?
– Voici, répond l’enfant. Levez la tête un peu ;
Voyez-vous cette étoile, au lointain du soir bleu ?
– Sans doute !
– Fermez l’œil. La voyez-vous, l’étoile ?
– Non, certes. »

Alors l’enfant pour qui tout se dévoile
Dit en baissant son front doucement soucieux :
« Moi, je la vois encore quand j’ai fermé les yeux.»

Catulle Mendès (1843 – 1909)

3 thoughts on “L’enfant et l’étoile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*