La raclette, ça se racle

Y’a pas que le poêlon dans la vie ! Le bonheur, ça se ne consomme pas forcément en petits carrés de fromage : c’est bien meilleur en demi-roue.
La vraie raclette, c'est ça.

La vraie raclette traditionnelle, c’est ça.

Il y a parfois des objets qui vous ramènent au vrai. C’est le cas de la petite merveille d’appareil à raclette qui est venu remplacer notre bon vieux service traditionnel avec ses poêlons individuels. Juste pour nous rappeler que la vraie raclette, la raclette à l’ancienne, la raclette de tradition, celle qu’on mangeait naguère en famille dans les Alpes et qu’on ne peut guère plus consommer que dans les bons restos savoyards… ça se consomme en demi-roue et surtout, ça se racle !

Après tout, avec toute la neige qui est tombée sur Marseille, on a bien le droit de profiter un peu des plaisirs de la montagne…

Comme moi, pour vous la raclette c’est sans doute avant tout un plat convivial, à partager en famille ou entre amis, un soir d’hiver, avec un appareil central, chacun son poêlon – rond, carré ou triangulaire selon votre service, patates, charcutaille, et tout le monde passe une excellente soirée (à condition d’éviter le pire, ces plateaux raclette tout prêts, vendus en supermarchés sous blister, avec les petits carrés de « raclette » caoutchouteuse sans saveur coupés millimétrés au carré et la charcuterie pré-mâchée. Ou l’ultra-pire, la raclette au micro-ondes…)

Mais la vérité est ailleurs, il existe une autre forme – supérieure ! – de raclette !

Hmmm... le fromage qui grille...

Hmmm… le fromage qui grille…

On l’appelle « appareil traditionnel » ou encore « four à raclette ». On avait acheté la demi-roue qui va bien, on avait invité les voisins, tout pour passer la meilleure des soirées. Mon voisin se réjouissait d’avance :

Je la mangeais comme ça quand j’étais petit… Et puis après, pendant des années, on a subi la tyrannie des poêlons Tefal ! C’est bon de revenir aux vraies valeurs.

D’abord, c’est beau ! Ah, le spectacle fascinant du fromage qui gonfle, qui fond et grille lentement, et qu’on libère enfin délicatement sous les yeux réjouis et ébahis de l’assistance…

La raclette, ça se racle.

La raclette, ça se racle.

On s’est fait péter le bide. La demi-roue a pris une claque. Trois ou quatre tournées pour chacun, pas plus (pas possible). Une tournée, c’est bien l’équivalent de quatre ou cinq tranchettes de fromage pour poêlons qui tombe en une seule fois dans votre assiette…

D’ailleurs ce week-end, on remet ça. Faut finir la demi-roue.

6 Des réflexions sur “La raclette, ça se racle

  1. Y m’fait marrer c’te con là !
    Il est même pas du cru et y s’permet d’critiquer les poelons Tefal(R) maide in « Hote Savo » !
    Non mais j’vous jure y’en a qui manque pas d’air !
    En plus la raclette c’est pas savoyard, c’est suisse ! Et là bas on vous sert même pas de charcutaille avec ! c’est en sus ! Eux aussi vous me direz…

  2. Salut
    Heureuse d’apprendre que vous vous êtes mis aussi à l’appareil de raclette, le vrai, ni poêlons, ni l’appareil pour un quart de fromage suspendu, mais celui qui permet de cuire la demi-roue ou deux demi-roue en une fois.
    Le pêre de Karine et moi-même avons mis cet appareil sur notre liste de voeux de Noël il y a plus de 30 ans. (Découvert lors des vacances de ski à Flaine). Les parents de Gaby nous avons offert l’appareil Téfal à poêlons, ce qui correspondait absolument pas à notre souhait. Il nous fallait le vrai! J’ai donc retourné les poêlons « aux Printemps », avec l’accord de ma belle-mère. Dans le magasin « la Carpe » à Paris (rue Tronchet dans le 8ème), spécialisé dans les ustensils de cuisine (exist-il toujours?) j’ai trouvé un appareil qui correspondait à celui que nous avons vu à Flaine, mais aussi dans un restaurant à Paris (la Boîte aux Sandwichs, rue de la Boëtie, 8e, où nous sommes allés de nombreuses fois avec le père de Karine et des amis).
    Cet appareil de raclette je l’a gardé et quand Karine et moi sommes allées vivre au Danemark en 1989, nombreux sont les Danois qui ont profité et ADORE cette façon de manger le fromage – même les personnes qui normalement n’aiment absolument pas les fromages.
    Il y a 3 ans j’avais invité mes collegues de travail à une soirée raclette, et ceux qui sont venus ont venté cette formule aux autres. En effet, depuis ils ne cessent de me relancer chaque année en janvier. Sur le marché de Haderslev il y a un fromager qui vend le vrai fromage de raclette qui pour moi signifie le fromage pasteurisé, et non le fromage de raclette suisse cru, ni l’affreuse variante au vin blanc…).
    L’expérience la plus affreuse de soirée raclette était cette fois, où l’appareil refusait de fonctionner! Inutile de raconter la déception! Nous avons dû finir sous le grill du four. Heureusement un electricien de Frederiksberg a pû réparer le fil électrique, et mon bon vieux appareil fonctionne toujours et fonctionnera – je l’espère – encore pendant de longues années, parce que j’y tiens comme à la prunelle de mes yeux et j’en prends grand soin. (D’ailleurs, impossible d’en trouver au Danemark, où uniquement les poêlons sont connus).
    Et tient – cela m’a maintenant donné une envie folle de raclette, alors au diable les régimes (j’avais décidé de sauter une année), mais Vendredi prochain je l’acheterai quand même, la demi-roue annuelle….

    Pensées positives de
    Kirsten

  3. Bravo Cy-real, je n’avais pas encore repensé à cette période de raclettes, fondues et autres tartiflettes. A cause de toi maintenant j’en ai envie. Comment je fais moi, ici, où ils n’ont que des bananes et du poisson ???
    Et en plus de ça Vaness n’a droit qu’aux fromages au lait pasteurisé !!!!

  4. MER-VEIL-LEUX !!!

    Comme elles me manquent les raquettes « à l’appareil traditionnel »
    3 années en Suisse, 3 années a manger une assiette de raclette, quelques soit là saison, tous les vendredi midi au marché..

    *_*

  5. est-ce que vous avez su ou vous procurer une raclette a l’ancienne. J’en cherche une moi-meme et ne puis en trouver……… Merci…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*